Image et images

Vous avez surement remarqué que ce blog ne brille pas par la qualité de ses illustrations (entre autres !).

Billets souvent non illustrés, photos floues, illustrations parfois sans trop de rapport, juste pour mettre quelque chose…

Je préfère les mots aux images. Voila c’est dit. Je ne suis pas le genre de personne à trimbaler un appareil super sophistiqué partout avec elle. Ni à acheter un appareil super sophistiqué d’ailleurs… J’ai bien un appareil photo acheté avant un voyage au Quebec avec mon amoureux, mais je l’oublie le plus souvent à la maison. Même lorsque je pense à le glisser dans ma valise, il reste le plus souvent au fond de mon sac.

Les smartphones ont changé ma vie photographique et je dégaine plus facilement. Le tri est plus aisé. Avant, je me retrouvais avec une tonne de photos en vrac, que je n’imprimais jamais et qui restaient stockées sur mon disque dur.

Aujourd’hui, espace de stockage sur mon smartphone oblige, je fais un tri régulier. Je ne garde que le meilleur.

Et pourtant j’oublie souvent mon portable au fond de mon sac. Parfois par flemme, la plupart du temps pour profiter du moment présent sans être parasitée. Remplir ma tête de souvenirs, prendre une unique photo de ce moment qui me permettra en la regardant de vivre à nouveau les sensations de ce moment. Et c’est tout.

De même, je ne me dévoile pas ici, de même que je ne poste pas de photos de ma fille sur lesquelles elle pourrait être reconnue. Étonnamment, j’aime regarder les blogs illustrés, ceux dans lesquels les gens se dévoilent. Je m’attache à ces enfants que je ne connais pas, j’admire ces femmes sûres d’elles et magnifiques. Mais en ce qui me concerne, j’en suis incapable. Déjà parce que je souhaite garder ce blog anonyme et puis un peu parce que j’ai toujours eu du mal avec mon image.

Je n’ai longtemps pas supporté d’être prise en photo. D’ailleurs, je me trouvais toujours moche. Avec le développement du numérique, j’ai pu maîtriser mon image, prendre plusieurs photos, sélectionner celle qui me plaisait.

Sur les réseaux sociaux, je poste très peu de photographies de moi, mais je veille à chaque fois à ce qu’elle me mettent en valeur et estompent mes défauts. J’admire les personnes qui arrivent à poster des photos sur lesquels ils ne sont pas spécialement à leur avantage, démontrant par là même qu’ils se fichent de l’image qu’ils renvoient aux autres. C’est pour moi la vraie liberté.

Je dois avouer que la maternité m’a un peu libérée par rapport à cette image que je voulais lisse, tant sur le point physique, que psychologique. Sur plan physique parce que je n’ai pas été à mon avantage pendant plusieurs mois, en fin de grossesse et surtout après; moi qui avait toujours eu de bonnes cuisses mais un ventre plat, je me retrouvais avec un ventre flaque et mou, gonflé. Moi qui avait toujours été pudique, j’étais examinée régulièrement et me retrouvais dans mon plus simple appareil devant le personnel médical. Sur le plan psychologique, parce que j’ai réussi à dire qu’être mère c’était dur, que je n’arrivais pas à tout faire et que parfois je ne m’en sortais pas. Parce que mon plan d’avenir bien établi s’est retrouvé confronté à la réalité de la maternité.

Aujourd’hui, je commence à assumer mes grosses fesses et mon ventre abîmé. Et ma culpabilité de ne pas pouvoir tout gérer.  Mais uniquement dans la vraie vie. Sur les réseaux sociaux je continue de ne poster que le meilleur. C’est le jeu, non ?

Publicités

6 réflexions au sujet de « Image et images »

  1. C’est le jeu, ma pauvre lucette ;o) – je partage bien ton avis pour l’anonymat, que j’applique aussi sur mon blog, en revanche en privé je dégaine mon appareil plus vite que mon ombre! Ici on adore les photos et on a notre « wall of fame » derrière la porte d’entrée de chez nous! J’aime aussi voir les photos de vie de certaines blogueuses, mais les photos ne font pas tout – des fois il y en a trop, et des sans intérêt, d’autre fois tout est si parfait dans le moindre détail qu’on perd un peu en vérité et en âme. Alors, ça ne me gêne pas du tout de lire des blogs avec peu de photos – tant que le contenu est là, que la sincérité se ressent, et que le texte est bien écrit, ce n’est pas un handicap je crois!

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis un peu comme toi, la photo sur mon blog c’est vraiment secondaire ! Déjà je suis une piètre photographe, et j’ai beau essayer des mises en scène ou chercher la bonne lumière… ça veut pas c’est comme ça ! Alors je triche un peu, je pique des images d’illustration sur des banques de données d’images libres de droits, et je fais des montages avec une petite typo sympa pour avoir une « photo-titre » (parce que je suis accro à Pinterest et j’adore épingler mes titres). En général c’est la seule image de l’article, mais je m’en fous ! En plus en tant que dévoreuses d’articles de blogs, je suis pas fan des photos qui cassent la lecture (et souvent elles ont pas grand chose à voir avec le propos en plus). Le minimalisme ça a son charme !

    J'aime

  3. J’étais comme toi, au début.
    J’ai commencé mon 1er blog pour m’exposer à travers les mots. Les images me touchaient peu et à cette époque (je fais vieille mémére en écrivant ça), la photo via le téléphone n’était pas aussi démocratisée qu’aujourd’hui.
    J’ai rencontré mon Népou, passionné de photos et j’ai été contaminée. Aujourd’hui, il me semble que mes photos disent autant de moi que mes mots, pour moi elles illustrent accompagnent mon propos.

    J'aime

Ne partez pas sans me donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s