Il y a deux ans… Lettre à ma fille #1

Ma Chérie,

Il y a deux ans, tu étais encore bien a chaud dans mon ventre. Tu ne devais pas arriver avant un bon mois. Nous avions fait notre dernier voyage en amoureux avec ton père, à Rome. Ce dernier voyage à parler de l’après, de l’avec toi. A t’imaginer, un peu de lui, un peu de moi. Des yeux comme les miens, des mains comme les siennes.

Les études de maman ou plutôt celle de papa. Un caractère réservée comme papa. Mieux vaut ne pas être une grande gueule comme maman.

Comme nous nous trompions !

Tu n’es pas celle que nous attendions. Tu es beaucoup mieux.

Beaucoup plus joyeuse, un vrai bébé bonheur, tellement facile que tu  as fait ta première nuit de six heures au bout d’une semaine. Tu es tellement coquine, tellement malicieuse, jamais la dernière pour faire une bêtise puis te sauver l’air de rien.

Nous espérions une blondinette, tes cheveux sont d’un roux flamboyant !

Nous rêvions d’une paire d’yeux bleus, ils sont mordorés et tellement expressifs.

Une petite fille à son papa, c’est lui qui a veillé sur toi pendant tes premières heures, maman étant en salle de réveil.

C’est lui qui a fait le premier peau à peau, qui t’a donné ton premier bain, changé ta première couche.

Tu as régné sur son cœur dès les premiers instants, à tel point que j’ai parfois eu du mal à trouver ma place. Mon mari est devenu aussi ton père, je devais partager l’homme de ma vie, ça n’a pas toujours été évident, mais m’a permis de grandir, d’être moins dépendante. Je suis devenue son co-parent en plus d’être sa femme, un lien plus fort existe désormais entre nous, et ce lien, c’est toi.

Toutes les deux, nous avons eu un peu de mal à nous apprivoiser, l’allaitement s’est mis en place difficilement, stressées que nous étions par toutes ces puéricultrices qui nous brusquaient l’une comme l’autre.

Une fois rentrées à la maison nous avons pris notre temps et avons apprécié partager ces moments ensemble à tel point que je suis devenue accro à l’allaitement, moi qui avais peur de me transformer en « vache à lait ».

Tu nous as rendu plus forts, plus généreux aussi, moins centrés sur nous même. Tu nous as permis de nous dépasser parce que nous voulons être meilleurs pour toi et te rendre fière. Nous préparons aujourd’hui ton avenir en rendant meilleur le présent.

Tu règnes sans partage sur nos cœurs. Nous avions un peu peur que rien ne soit plus comme avant. Et effectivement, rien n’est plus comme avant. C’est tellement mieux.

Tellement plus fort, plus intense. Tellement plus toi. Ma merveille.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Il y a deux ans… Lettre à ma fille #1 »

Ne partez pas sans me donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s