Le syndrome de Stockholm

Vous connaissez tous ce syndrome qui veut qu’un otage gardé  en captivité s’attache à ses geôliers ? Ou tout du moins finisse par avoir de l’empathie pour ces dernier, voire une forme d’attachement.

C’est ce que je vis depuis quelques jours. Le petit geôlier qui a ravi mon cœur et me retient en otage depuis bientôt deux ans, qui m’empêche de sortir, m’a éloigné de certains de mes amis, me prive de sommeil avec les méthodes de torture les plus raffinées, m’empêche de manger tranquillement les fesses visés à ma chaise, ne me quitte pas d’une semelle, même pour me laisser aller aux toilettes… mon petit geôlier est parti trois jours chez ses grands parents.

Passé la première heure euphorique en rentrant du boulot, à me faire un trip thé-musique d’ambiance-bouquin sur le canapé, sous un plaid bien doux, le tout sans être dérangée,  est apparu un phénomène curieux : le manque.

Mon petit tyran me manquait. Vous savez, c’est comme un vide au creux du ventre. mais un vide particulier, un vide étouffant qui serre la poitrine.

J’avais rêvé ces jours de liberté en amoureux, se retrouver comme avant, quand nous n’étions que deux. Quand nos désirs et nos besoins passaient en premier. Je m’étais préparé tout un programme, ciné, restos, aller boire un verre, peut être aller au théâtre.

En réalité nous en avons profité pour passer une soirée entière à rattraper le retard de linge et ranger ces fichus jouets qui traînent partout. Nous avons dîné face à son siège vide.

Hier, nous avons fait quelques courses. Pour elle évidemment. Le craquage Jacadi est à la hauteur de notre manque.

Nous sommes allées au resto. Bon, je vous rassure nous n’avons pas parlé que d’elle. Mais se retrouver en couple est plus difficile quand on en a perdu l’habitude, notre fille prend tellement de place dans notre vie quotidienne.

Nous avons hâte de la retrouver ce soir. Et de développer ce syndrome de Stockholm parental. Ce n’est pas si désagréable finalement.

 

 

 

Publicités

Ne partez pas sans me donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s