Un femme ne travaille pas, elle a une activité…

Je viens peut être d’un milieu eu un peu spécial, mais j’ai souvent l’impression que dans mon entourage, le travail des femmes a moins d’importance que celui de leur mari.

Il est de bon ton qu’une jeune fille fasse des études afin de ne pas rester oisive. Ses parents pourront alors s’enorgueillir des réussites qu’ils ont provoquées grâce à un suivi scolaire assidu, à coup de récitation de leçon le dimanche soir sur le coin de la table de la cuisine.

Malgré cette fierté parentale toute légitime, ces mêmes mêmes parents ne craindront cependant pas de demander à fifille quand elle souhaite s’arrêter de travailler pour soutenir son mari dans sa carrière et repeupler la France.

La jeune fille devenue femme indiquera alors qu’elle n’a nullement l’intention :

1.) De déménager à Tombouctou pour favoriser la carrière de Chéri

2.) De s’arrêter de travailler pour mettre au monde ses merveilles

3.) De s’arrêter de travailler pour développer le réseau professionnel de son mari et le décharger de toutes les contraintes ménagères.

Dans un premier temps, le choix ne sera pas bien compris des parents qui ont à cœur l’intérêt de leur descendance, mais ayant financé le longues et coûteuses études et supporté leur progéniture qui se transformait en furie à chaque période de partiel, ils en prendront vite leur parti.

Non, ceux qui auront beaucoup de mal à s’y faire, ce sont les beaux parents; comprenez bien, ils ont eux aussi financé de longues et coûteuses études à leur petit chéri. Lequel chéri leur en a fait voir de toutes les couleurs, frôlant le redoublement chaque année. Ils s’imaginaient donc une belle carrière sans accroc pour la chair de leur chair, une femme aimante ayant à cœur de le soutenir et une ribambelle de petits enfants.

Seulement voila, la belle-fille fait des siennes. Elle prétend qu’elle ne va pas aller s’enterrer à Trifouilli-les-Oies malgré la belle opportunité qui s’y présente pour fiston, au motif que son travail ne le lui permet pas.

Elle veut avoir une carrière, n’est-ce-pas désopilant ? Des femmes qui ont une activité, il y en a dans leur entourage, ils sont modernes, bien sûr. Elles travaillent avec leur mari ou reprennent une activité lorsque les enfants sont devenus grands et que la carrière de leur mari est assurée…

Mais vouloir développer sa propre carrière alors que celle de fiston démarre, c’est lui faire du tort et ne pas pouvoir lui accorder le soutient qu’il mérite.

Il ne manquerait plus qu’elle lui fasse de l’ombre en plus ! On lui fera bien comprendre aux déjeuners de famille qu’elle est bien gentille avec son activité, mais qu’il s’agit tout au plus d’un passe-temps encombrant…

Car dans son cas, peut-on parler de travail ? C’est bien fiston qui paie les facture, non ? Oh, elle gagne bien quelque chose pour ses loisirs et son shopping, c’est normal…

Elle s’occupe, ça lui fait plaisir. Mais un jour, il faudra bien qu’elle arrête ses bêtises et qu’elle se range…

 

Je suis la seule à avoir vécu et à vivre ça ?

Publicités

4 réflexions au sujet de « Un femme ne travaille pas, elle a une activité… »

  1. Non, tu ne viens pas d’un milieu spécial… Ma grand-mère ne cessait de me dire de surtout « bien m’occuper de mon mari, le pauvre, qui travaille dur » parce que « mon petit job » ne faisait pas le poids sans doute… Sauf que moi je l’aime bien mon « petit job »!
    Alors on s’écoute d’abord et on laisse parler les gens qui auront toujours un commentaire à faire. Du moment qu’on est bien dans ses baskets et épanouie dans son « petit job », on sera aussi épanouie dans sa vie avec son chéri… Et comprenne qui pourra!
    Courage! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Mes grands-mères travaillaient, l’une la terre, l’autre était laborantine.
    Ma mère, mes tantes ont toutes travaillé et j’ai été élevée dans un culte de l’indépendance : corporel, financier, intellectuel, affectif (pour ça c’est raté).
    Quant à mes parents je les trouve très avant gardistes : ils travaillaient tous les 2 et mon père a toujours été très aidant dans les tâches ménagères.
    Aussi, ce que tu décris m’est étranger, et me parait un peu décalé (pardon) dans la société qui est la notre aujourd’hui.
    Bon courage 😉

    Aimé par 1 personne

Ne partez pas sans me donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s